Quelques règles basiques pour réussir un investissement en Pinel

Parconseil_defisc_immo

Quelques règles basiques pour réussir un investissement en Pinel

Vous aussi, vous avez envie d’investir dans un bien immobilier avec la loi Pinel, mais vous manquez d’expérience ? Alors, voici certaines astuces qui vous permettront d’éviter les pièges de ce placement et de profiter de ses avantages.

S’informer correctement sur l’emplacement du bien

La chose la plus importante que vous devez faire avant de vous lancer dans un investissement avec la loi Pinel est de choisir avec précaution la ville où acquérir une résidence. En effet, l’emplacement de la propriété a un impact indéniable sur de nombreux points essentiels. D’un côté, il affecte l’éligibilité du bien à mettre en location. Effectivement, tout bon investisseur le sait, cette législation ne s’applique que dans les endroits où la demande en logement reste supérieure à l’offre disponible. Ces lieux sont toutes les métropoles de plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne, certaines communes aux loyers élevés, la Corse et les départements et régions d’outre-mer (zone B) ; Lyon, Marseille, l’Île-de-France, la Côte d’Azur et la partie française de l’agglomération de Genève (zone A) et pour finir, Paris et ses 29 communes environnantes (zone A bis).

pour en savoir plus : les zones en loi pinel

D’un autre côté, la situation géographique du bien touche également son attractivité. En effet, une propriété se trouvant dans une ville dynamique et ayant une économie stable est plus prisée des locataires. Cela est dû au fait que les futurs résidents sont majoritairement des travailleurs. Il est aussi à noter que les logements situés à proximité des écoles, des commerces et des transports publics sont plus attractifs.

Choisir avec précaution le type de bien à mettre en location

Outre l’emplacement, le choix du logement à acquérir est aussi un critère à ne pas négliger pour profiter des avantages de la loi Pinel. Effectivement, la propriété à mettre en location doit répondre à quelques conditions. En premier lieu, il faut que la résidence soit neuve, en l’état futur d’achèvement ou rénovée. En second lieu, le bien est tenu de respecter les normes thermiques et énergétiques en vigueur (BBC 2005 ou RT 2012).

Par ailleurs, il est primordial de sélectionner avec précaution le type de logement à acquérir. En effet, il ne sert à rien d’avoir une maison dans une ville où les locataires veulent vivre dans des studios.

Faire appel au service d’un professionnel de l’immobilier

Comme énoncer ultérieurement, la loi Pinel possède de nombreux pièges. Sans l’aide d’un professionnel, vous aurez du mal à tous les éviter. De plus, recourir à ce spécialiste vous offre une multitude de privilèges intéressants. Pour commencer, vous n’aurez aucun problème à estimer le montant de votre loyer en respectant le plafond du dispositif. Ensuite, un professionnel pourra vous informer sur l’évolution réelle du marché immobilier. Ainsi, il vous sera d’un grand secours lors du bien et de la ville à investir.

Sélectionner minutieusement son locataire

Pour bien réussir un investissement en Pinel, il est important d’avoir des locataires capables de payer correctement les loyers. Pour y parvenir, vous devez demander plusieurs documents aux futurs résidents. Parmi ces dossiers, on peut noter le justificatif de domicile, la copie du contrat de travail et les avis d’impositions.

À propos de l’auteur

conseil_defisc_immo administrator

Laisser un commentaire